Gérer ses dashs

Avertissement

Être sa propre banque, c’est très bien. Mais cela suppose que vous soyez rigoureux et prudent, et que vous sachiez ce que vous faites.

Les grandes libertés sont synonymes de grandes responsabilités. Avec Dash, comme avec toute autre cryptomonnaie, VOTRE ARGENT EST SOUS VOTRE ENTIÈRE RESPONSABILITÉ, pour le meilleur (beaucoup) et pour le pire. Personne ne veille sur vos fonds pour vous. Il n’y a pas de guichet de réclamations. Vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même en cas de fausse manœuvre, ou de règles de sécurité négligées. Sauf exception rarissime, toute somme perdue ou volée l’est pour toujours.

Par ailleurs, le cours de Dash peut varier brutalement à la hausse comme à la baisse. N’investissez en dashs que l’argent que vous seriez prêt à perdre.

Vous êtes débutant ? Bienvenue dans l’univers Dash ! Veuillez suivre ces conseils :

  • Commencez à vous familiariser avec Dash uniquement avec de petites sommes.
  • Si vous rencontrez des difficultés à un moment donné, renseignez-vous avant de continuer, par exemple en consultant ce site ou d’autres sites, forums ou réseaux sociaux.
  • Ne mettez pas vos dashs dans des portefeuilles logiciels non officiels.
  • Ne mettez pas tous vos dashs dans des portefeuilles en ligne. Ils sont plus en sécurité sur votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone. (Plus d’informations ici.)

Comment gérer ses dashs ?

La suite de ce guide sera prochainement disponible !

2 réflexions sur « Gérer ses dashs »

  1. Bonjour,
    Je découvre DASH et le fait que les DASH résident sur mon ordinateur.
    Donc, si j’ai bien compris, en cas de crash disque dur tout est perdu ?
    Quelle est la solution dans ce cas ?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Hélas, par manque de temps, il n’y a pas encore de vraie page “Protéger ses dashs” ici même… Mais cela viendra.
      Sinon, pour répondre sans attendre à votre question, la sécurité des cryptomonnaies (Bitcoin, Dash ou les autres) est la même dans tous les cas : le détenteur doit faire des copies de sauvegarde des “clés privées” qui justifient qu’il est propriétaire des fonds associés. Ces clés privées sont stockées dans un petit fichier, nommé en général “wallet.dat”, qu’il convient donc de sauvegarder soigneusement. S’il est perdu ou corrompu, les fonds sont perdus à jamais. Grande responsabilité que d’être son propre banquier ! Mais aussi grande liberté…
      Certains logiciels, au lieu ou en complément d’un fichier “wallet.dat”, proposent une phrase de récupération, dite “graine” ou “seed” : c’est une série de mots qui permettent de récupérer les fonds en cas, par exemple, de crash de disque dur. Mais bien sûr il faut être certain de conserver la “graine” quelque part bien à l’abri… et, pour commencer, à l’abri des regards.

      Anecdote : un propriétaire de bitcoins a jeté par erreur un de ses disques durs, celui qui contenait le fameux fichier “wallet.dat”. Il sait juste qu’il est quelque part dans cette décharge : https://www.theguardian.com/technology/2013/nov/27/hard-drive-bitcoin-landfill-site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *