Avenir de Dash : les cinq points à retenir du communiqué d’Evan Duffield

Dash à Hong-KongEvan Duffield, le fondateur de Dash, a récemment publié depuis Hong Kong un communiqué, premier d’une série sur l’avenir de Dash, traduit ici en français par Dash France. Mais, en quelques mots, que nous apprend ce “communiqué de Hong Kong” ? Eric Sammons, dans un article de Dash Force News paru le 29 juin 2017, en retient cinq points principaux. Voici la traduction de ses réflexions en français.


Le film Braveheart nous montre William Wallace en meneur d’une rébellion écossaise contre les Anglais. Après quelques premiers succès limités, l’aristocratie écossaise finit par se chamailler sur des problèmes de seconde zone, tels que les titres de possession de terres ou les droits de succession. Wallace réunit les nobles écossais et leur déclare qu’il va, tout simplement, envahir l’Angleterre elle-même — une tâche apparemment impossible.

Cette scène m’est revenue à l’esprit à la lecture du “communiqué de Hong Kong” d’Evan Duffield, le fondateur de Dash. Après avoir enregistré quelques petits succès contre le système dominant de monnaie fiduciaire, la communauté Bitcoin, désormais, se chamaille sur des choses comme SegWit, les tailles de bloc de 2 Mo ou le réseau Lightning. Mais Duffield veut « envahir l’Angleterre » et défier tout le système de paiements fiduciaires. Une chose est sûre : on ne peut pas reprocher au fondateur de Dash d’être timide.

Je n’ai pas encore totalement assimilé le communiqué de Hong Kong, mais pour l’heure j’aimerais en souligner cinq points précis : Continuer la lecture de « Avenir de Dash : les cinq points à retenir du communiqué d’Evan Duffield »

Feuille de route de Dash : Evan Duffield parle

Le lièvre et la tortueEvan Duffield, fondateur de Dash, a publié le 26 juin 2017 le premier communiqué d’une série présentant la feuille de route de Dash — et notamment la future mise à jour majeure Evolution. Il s’agit d’un article volontiers technique, mais dont la conclusion s’adresse à tous :

« Nous construisons un réseau financier mondial capable de mettre l’argent de chaque individu sous son contrôle direct, sans intermédiaires. Nous bâtissons Dash Evolution parce que nous croyons qu’il répond à un besoin et qu’il sera une richesse pour la société. Nous ne le construisons pas pour devenir riches. N’ayant pas de motivations de profit à court terme, nous ne devons pas mettre de manière précipitée un produit inachevé sur le marché. […] En dernière instance, c’est à des clients habitués aux formules traditionnelles de banque et de paiement que nous nous adressons. Ils ne seront pas forcément attachés à la décentralisation ; ils voudront plutôt un logiciel qui “fonctionne, simplement”, et qui fonctionne tout le temps. C’est, en dernier lieu, ce groupe d’utilisateurs que nous devons toujours garder à l’esprit en concevant et mettant en œuvre Dash Evolution. »

Dash France a traduit l’intégralité de cet article de fond, à l’attention du lectorat francophone. Pour le lire, il suffit de cliquer ici !

L’argent numérique n’a pas besoin de banque numérique

Billet numérique DashDans un article de Dash Force News publié le 16 juin 2017, le prolifique Joël Valenzuela explique en quoi les cryptomonnaies, et Dash en particulier, n’ont aucun besoin d’une quelconque “banque numérique”. Il s’agit bel et bien pour chacun d’être sa propre banque et, pour cela, de respecter quelques règles de sécurité. Dash France vous propose la traduction de cet article en français.


Coinbase [plateforme d’achat et de vente de cryptomonnaies] a récemment “gelé” le compte qui recueillait les dons en faveur de Ross Ulbricht. Cet épisode a suscité en moi quelques pensées : beaucoup d’utilisateurs de cryptomonnaies n’utilisent pas Coinbase de la manière qu’il faudrait. Comme dans le passé, ils s’appuient encore sur des services similaires à ceux des banques, avec tous leurs inconvénients et vulnérabilités. Si vous êtes un nouvel utilisateur des cryptomonnaies (ou même un utilisateur de longue date), veuillez lire ceci. Mon but est de rappeler que la cryptomonnaie, c’est de l’argent liquide numérique, et qu’il existe quelques règles pour tirer au mieux parti de ses avantages. Continuer la lecture de « L’argent numérique n’a pas besoin de banque numérique »

Le site BitCart abandonne Bitcoin en faveur de Dash

BitCart abandonne Bitcoin en faveur de DashBitCart est un site irlandais qui propose, contre un paiement en cryptomonnaie, des chèques-cadeaux Amazon à prix réduit (jusqu’à 15% d’économie sur leur valeur faciale). Confronté aux nombreux problèmes liés à Bitcoin, le site a décidé de ne plus accepter que Dash. Joël Valenzuela, dans un article de Dash Force News publié le 5 juin 2017, nous explique pourquoi… Voici la traduction de cet article par Dash France, à l’attention des lecteurs francophones.


BitCart a annoncé supprimer la possibilité de payer avec Bitcoin, laissant l’exclusivité des paiements à Dash.

Plus tôt dans l’année, la startup irlandaise, qui offre à ses utilisateurs une réduction de 15% sur les chèques-cadeaux Amazon.com achetés en cryptomonnaie, avait intégré Dash comme option de paiement aux côtés de Bitcoin, ce qui avait entraîné un afflux énorme de commandes. Aujourd’hui, BitCart abandonne toute fonctionnalité Bitcoin — ce qui signifie que ses clients utiliseront uniquement Dash.

Continuer la lecture de « Le site BitCart abandonne Bitcoin en faveur de Dash »

Comment travailler pour plus de mille patrons ? La réponse d’Amanda B. Johnson

Dash DAODepuis bientôt un an, Amanda B. Johnson et son acolyte Pete Eyre sont employés par le réseau Dash pour assurer une part importante de sa communication. Leur travail se traduit par un nombre important de vidéos, notamment la double vidéo hebdomadaire « Dash Detailed », mais aussi par des articles, interviews, interventions lors de conférences, etc. Dans un récent article, Amanda Johnson explique ce qu’est travailler pour un réseau décentralisé, c’est-à-dire, selon ses termes, avoir « plus de mille patrons ». Comment est-on recruté et comment est-on payé par le réseau Dash ? Cet article est traduit ci-dessous par Dash France, à l’attention du public francophone.


Certaines personnes croient qu’un travailleur indépendant est son “propre patron”, qu’il n’est redevable à personne sauf à lui-même, et que, d’une certaine façon, l’argent n’a qu’à rentrer, tout simplement.

Ayant travaillé comme serveuse, blogueuse SEO, animatrice de fêtes d’enfants, voiturière, figurante à Hollywood et plus d’une douzaine d’autres emplois, je peux garantir qu’il n’existe rien de tel qu’“être son propre patron”. Du moment que vous êtes payé pour faire quelque chose, devinez quoi ? vous avez un patron. La question est plutôt : combien de patrons avez-vous ?

Continuer la lecture de « Comment travailler pour plus de mille patrons ? La réponse d’Amanda B. Johnson »

« Dash Detailed » du 19 avril 2017 : tout savoir du fonctionnement de PrivateSend “sous le capot” !

Reprenant le principe de l’excellente série « Dash School » (hautement conseillée à tous les débutants), Amanda B. Johnson enfile à nouveau le costume d’institutrice et retrouve son bon vieux tableau blanc, pour notre plus grand plaisir pédagogique ! (Ou devons-nous plutôt dire pédagogeek ?…)

Cette fois-ci, la leçon est ardue et le sujet particulièrement technique : il s’agit de savoir comment fonctionne PrivateSend, la fonctionnalité unique offerte par Dash pour anonymiser et décourager le traçage des transactions.

Que l’on s’intéresse ou non aux tenants et aboutissants de cette fonctionnalité, il faut savoir qu’avec Evolution, la mise à jour majeure de Dash attendue pour l’année prochaine, PrivateSend pourra être utilisé automatiquement et de manière transparente par tout un chacun !

Voici la vidéo, avec sous-titres français établis par Dash France. Bon visionnage !

Cette vidéo et beaucoup d’autres, toutes sous-titrées en français, sont disponibles dans notre riche section Vidéos.

« Dash Detailed » du 5 avril 2017 : « Dash rencontre, Dash recrute ! »

Dans ce nouvel épisode de « Dash Detailed », retrouvez la fidèle Amanda B. Johnson pour un compte rendu complet de l’actualité Dash récente. Depuis le succès de la première rencontre “Dash Open House” en Arizona jusqu’au recrutement de programmeurs, en passant par toutes les initiatives surgies dans l’écosystème Dash, voici toute l’actualité en neuf minutes, sous-titrées en français par Dash France. Bon visionnage !

Cette vidéo et beaucoup d’autres, toutes sous-titrées en français, sont disponibles dans notre section Vidéos.

Le réseau des masternodes Dash : une réponse aux critiques, par Eric Sammons

DashBrainLe très fécond Eric Sammons a publié le 21 mars un nouvel article de fond, cette fois destiné à répondre aux différentes critiques sur ce qui fait l’originalité de Dash : le masternode. Le réseau des masternodes, ou nœuds-maîtres, est en effet une invention et une spécificité de Dash : un réseau de serveurs rendant possible des fonctionnalités avancées, inenvisageables avec Bitcoin. N’importe qui peut mettre en place un masternode et être rétribué pour cela.

Entièrement traduit par Dash France pour le public francophone, cet article peut se lire en suivant ce lien !

Bientôt un distributeur Dash à Lyon ?

Un des points forts de Dash est de permettre à chacun de demander le financement d’une action en faveur de Dash. Chacun peut soumettre une proposition à la communauté des opérateurs de masternode : ceux-ci s’expriment par vote décentralisé et sécurisé, puis, si le projet est adopté, le proposeur se voit automatiquement financé par le réseau, par paiement direct depuis la blockchain.

Christopher FelixChristopher Felix, un Américain installé en France, a décidé avec son épouse de solliciter les voix des masternodes en leur soumettant la toute première proposition budgétaire en rapport avec la France : installer un distributeur Dash au cœur de Lyon. Il s’agit d’un bon exemple du type d’engagement entrepreneurial que peut susciter Dash à sa manière unique, décentralisée et auto-financée.

Voici la traduction intégrale en français de la proposition de Christopher Felix, pour lequel le vote sera clos dans une quinzaine de jours :

Continuer la lecture de « Bientôt un distributeur Dash à Lyon ? »

La communication de Dash, une histoire de communauté

illustration : © CoinTelegraphLe modèle d’auto-financement de Dash est une de ses forces et de ses grandes originalités. Dans un article paru tout récemment dans le CoinTelegraph, Joël Valenzuela explique et analyse en quoi ce système vertueux permet à Dash de faire fructifier intelligemment sa communication. C’est l’occasion de donner la parole sur ce sujet à des acteurs très actifs de la communauté, tels qu’Amanda B. Johnson et Tao of Satoshi, rapidement rencontrés dès lors qu’on s’intéresse à Dash…

Pour lire ce nouvel article de fond traduit en français par Dash France, il suffit de suivre ce lien !