L’argent numérique n’a pas besoin de banque numérique

Billet numérique DashDans un article de Dash Force News publié le 16 juin 2017, le prolifique Joël Valenzuela explique en quoi les cryptomonnaies, et Dash en particulier, n’ont aucun besoin d’une quelconque “banque numérique”. Il s’agit bel et bien pour chacun d’être sa propre banque et, pour cela, de respecter quelques règles de sécurité. Dash France vous propose la traduction de cet article en français.


Coinbase [plateforme d’achat et de vente de cryptomonnaies] a récemment “gelé” le compte qui recueillait les dons en faveur de Ross Ulbricht. Cet épisode a suscité en moi quelques pensées : beaucoup d’utilisateurs de cryptomonnaies n’utilisent pas Coinbase de la manière qu’il faudrait. Comme dans le passé, ils s’appuient encore sur des services similaires à ceux des banques, avec tous leurs inconvénients et vulnérabilités. Si vous êtes un nouvel utilisateur des cryptomonnaies (ou même un utilisateur de longue date), veuillez lire ceci. Mon but est de rappeler que la cryptomonnaie, c’est de l’argent liquide numérique, et qu’il existe quelques règles pour tirer au mieux parti de ses avantages.

Pourquoi nous n’avons plus besoin des banques

Passons rapidement en revue les raisons qui ont incité les gens à se servir de banques pour conserver leur argent.

  • Tout d’abord, elles étaient un moyen sûr de conservation : les murs épais d’une banque sont plus difficiles à percer que votre matelas.
  • Ensuite, les services bancaires étaient un meilleur moyen d’envoyer et de recevoir de l’argent que d’avoir à le transporter physiquement, dans des sacs, jusqu’à l’endroit souhaité.

En d’autres termes, pour l’utilisateur moyen, les banques rendaient facile de conserver de l’argent et de le transmettre, en particulier sur de longues distances.

Avec les monnaies numériques, le premier avantage des banques tombe, puisque vous pouvez envoyer de l’argent à n’importe qui, n’importe où dans le monde, quand vous le souhaitez, avec des frais de transaction très bas (du moins tant que vous n’utilisez pas Bitcoin !).

Le second avantage disparaît aussi, puisque vous pouvez sauvegarder vos clés privées de telle façon qu’il soit très difficile de voler vos fonds — cependant qu’une banque peut être sujette à des vols d’identité, ou simplement à la pression des gouvernements pour fermer votre compte et saisir votre argent.

Gérez votre argent liquide numérique comme de l’argent liquide véritable

Si la cryptomonnaie est véritablement de l’argent liquide numérique, vous devez le gérer comme tel, avec des pratiques équivalentes. Pour commencer, votre portefeuille logiciel “léger” [light wallet], en particulier votre portefeuille sur téléphone mobile, doit être considéré comme le portemonnaie physique que vous avez tous les jours avec vous : emportez avec vous l’argent liquide dont vous avez besoin, mais pas plus — en tout cas rien qui vous ruinerait si vous veniez à le perdre. Sauvegardez votre portefeuille léger, de telle manière que si votre appareil était perdu ou volé, vous pourriez toujours foncer chez vous pour récupérer et déplacer vos fonds — tout comme vous feriez rapidement opposition à toutes vos cartes de paiement si votre portefeuille physique était volé.

En ce qui concerne le stockage des fonds : puisque le coût d’un “coffre numérique” est bien plus bas que celui d’un coffre réel, tout le monde peut se permettre d’en avoir un. Procurez-vous une solution de “stockage à froid”, tel qu’un portefeuille matériel, et faites-en également la sauvegarde afin qu’en cas de vol vous puissiez toujours récupérer vos fonds. Suivre ces deux règles, c’est être plus sûr et plus efficace dans l’utilisation et la conservation de vos fonds. De plus, contrairement à ce qui peut se passer avec une banque, vous ne courez pas le risque d’une faillite bancaire ou d’une saisie de l’État.

Comment ne pas gérer votre argent liquide numérique

Si vous gérez votre monnaie numérique comme de l’argent liquide numérique, voici deux ou trois choses que vous devriez ne pas faire.

  • Ne laissez pas vos fonds sur une plateforme d’échange : ce sont elles qui détiennent vos clés privées, et elles constituent de grosses proies pour les pirates.
  • Ne laissez pas vos fonds chez une “banque” comme Coinbase ou tout autre service qui peut convertir automatiquement votre cryptomonnaie en monnaie fiduciaire (et vice versa) : ce sont eux qui détiennent vos clés privées et ils peuvent fermer votre compte sans préavis.
  • N’utilisez pas un portefeuille tel que Freewallet : ce sont eux qui détiennent vos clés privées.

Il est facile de voir le point commun à tous ces exemples, pas vrai ? Ne conservez pas vos clés privées chez un quelconque service tiers. Gardez le contrôle sur vos propres fonds. Il existe de bonnes raisons d’utiliser les services mentionnés, mais assurez-vous de ne jamais garder durablement de fonds chez eux. Faites entrer vos fonds, et faites-les aussitôt sortir pour les conserver en sécurité.

Joël Valenzuela

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *